Notre aventure...

La Bretagne…ça commence ici

Les ateliers où sont élaborées les recettes du Père Eugène, sont implantés à Binic, aussi surnommée « le grain de beauté des Côtes d’Armor », lieu d’importance dans l’épopée de la grande pêche.

 

 

Binic fut reconnu 1er port français en 1845 et 1847 avec une flottille de 37 navires !

 

Les marins binicais partaient pêcher la morue (le cabillaud qui, pour être conservé, était immédiatement salé, prenant alors la dénomination de ‘morue’), au péril de leur vie, dans les eaux froides d’Islande et de Terre-Neuve.

 

Plus récemment s’est développée la pêche à la coquille Saint-Jacques, spécialité de la baie de Saint-Brieuc, que Le Père Eugène utilise dans ses fameuses rillettes aux noix de st-Jacques de la baie.

 

 

Durant des décennies, Binic connu un essor grâce au commerce de la morue et depuis 20 ans, « la morue en fête » attire plus de 50 000 visiteurs sur les quais de Binic le temps d’un week-end !

 

Expositions, spectacles, sorties en mer, ateliers de matelotage y sont proposés au milieu des vieux gréements. Cette fête est aussi l’occasion de découvrir les différentes façons de cuisiner la morue !

 

 

Le patrimoine culinaire biniquais est remis à l’honneur.

 

Cette manifestation, soutenue par Le Père Eugène remet à l’honneur la tradition morutière de la ville, venez nous voir 🙂